La civilisation négro-africaine dans une exposition

En Afrique de l’ouest, la côte de l’esclavage, un gardien de temple des ancêtres sort du cercle fermé des couvents, s’ouvre sur la vie… Héritier d’une vieille tradition, AKE  OLOOOKANNN, expose aux exports un savoir millénaire dans un univers présent… Les objets transportent dans ses jardins d’art profane, en tout cas, catalyseur d’un moment, pour le besoin d’une extase visuelle ambiance particulière, un nouvel état d’esprit qu’il répand.

Les risques liés au choc des cultures permet-il de s’émanciper ? Au détriment du conservatisme noir, un défi majeur pour la diversité culturelle dont les mérites en ce sens qu’ils répondent aux besoins, et utile, force à la protéger afin de s’inspirer de cette richesse, par elle comprendre l’essence existentielle de l’homme…

Ake o’lokan

Ses actes, son origine profonde, nature qui se reflète dans son être et savoir, peu importe la durée du temps et les mutations séculaires… L’Afrique noire ne meurt pas dans le temps…

Togo, pays de vieille tradition du Roi Agokoli, situé entre l’empire Ashanti et le Royaume d’Abomey, conserve des germes mythiques de personnages légendaires immortels, tant leurs forces surnaturelles animent nos contemporains.

L’institut français avait-il pris part actif dans l’expressionisme de l’esprit et la culture noire, à travers cette exposition grandeur nature ? Des espèces de la forêt tropicale, incarnées domptées conçues en paille (espèces végétaux semblables aux ronces auxquelles JEAN DE LA FONTAINE dans « LE CHENE ET LE ROSEAU » confère tant d’éloges par leur résistance aux aléas, une métaphore exprimant de façon subtile la valeur intrinsèque et immatérielle, De l’art, cet Art aujourd’hui au cœur de la capitale LOME…

Africa talents & l’oeil d’afrique