Dans le cadre de la recherche de la paix Surtout face aux multiplications des manifestations qui débouchent sur des violences et parfois à des pertes en vie humaine, le gouvernement togolais a cherché à rencontrer les responsables des partis politiques, société civile ainsi que les responsables des droits de l’homme puis des forces de l’ordre pour essayer de trouver des alternatives pour des manifestations pacifiques et non de violences comme le vécu de ces derniers jours.

Gouvernement

Malheureusement et heureusement certains ont répondu par contre d’autres non. tout compte fait la séance à tenue et est conduite par les ministres BOUKPESSI de l’administration territoriale et son collègue YARK de la sécurité sans oublier Guy Madje lorenzo de la communication puis du secrétaire d’état.

Les grands points de la conference de presse de ce mardi 31 octobre entre gouvernement et responsables des partis d’opposition malgré la déclinaison de certains leaders sont entre autres.

Les prochaines marches seront coordonnées ou encadrées par les forces de l’ordre, la société civile et organisation des droits de l’homme ont indiqué ces représentants du pouvoir.
Parmi les participans(représentant  du NET, CACIT…), on note la présence de l’ancien premier ministre AGBEYOME KODJO qui a fait quelques propositions à l’état dans le but de sécuriser et faire une prise en charge des victimes de ces manifestations.

Achiraf Ali