26 mai 2020

COVID-19 : Un Togolais de la diaspora relate son vécu

Dans sa folle course meurtrière, le Corona virus bouscule les habitudes et les règles de vie partout où il passe. Il oblige les États touchés à imposer des restrictions parfois strictes et sévères aux populations. Au Togo, plusieurs mesures sont prises par le gouvernement, en plus des mesures barrières pour rompre la chaîne de propagation du virus. Si nous nous intéressons à comment les Togolais du Togo vivent cette situation qui s’impose, nous nous intéressons également à la vie des Togolais d’ailleurs où le COVID-19 fait plus de ravages et où les restrictions sont des plus contraignantes.

Cet article est consacré à Mawunyo Koffi CADIRY, Togolais vivant en Pennsylvanie aux États-Unis. Il a accepté de partager son quotidien dans cette deuxième semaine de confinement qu’il passe. Étant habitué à toujours mener une course contre la montre pour des raisons de boulot, de cours et d’autres préoccupations, ces moments de confinement se résument à simplement rester à la maison. On ne sort qu’en cas de stricte nécessité.

 » Le confinement ici pèse un peu sur nous, parce que nous n’avons pas cette habitude de passer des journées entières à la maison. Les sorties ne sont plus autorisées, et presque tous les services sont à l’arrêt. Il n’y a que quelques boutiques d’alimentation à la manière des marchés en Afrique qui restent ouvertes. Et c’est principalement cette raison de ravitaillement qui nous fait sortir. Les banques assurent un service très limité et elles n’acceptent pas plus de deux clients dans leur enceinte qui doivent rester à une bonne distance l’un de l’autre. Les guichets automatiques de billets sont les plus privilégiés avec des agents qui assurent la désinfection à chaque passage de clients qui doivent être bien protégés avec des masques et des gants « .

Comment s’assurer de quoi vivre en ces temps de confinement ? Mawunyo Koffi CADIRY assure n’avoir pas de soucis pour cela.

 » L’entreprise pour laquelle je travaille, continue de me verser mon salaire brut. Ce ne sont que quelques bonus et des heures supplémentaires que je ne gagne plus. Mais avec mon salaire brut je m’en sort pas mal. En plus, si mon entreprise se retrouve dans l’incapacité de verser mon salaire, je serai déclaré au chômage et l’État américain fera le nécessaire « .

Si notre concitoyen ne se fait pas de soucis pour son alimentation, il a quand-même d’autres soucis liés à la durée de confinement et à l’augmentation sans cesse croissante du nombre de malades et de morts chaque jour.

 » Le souci c’est qu’à l’allure où vont les choses, la fin du confinement n’est pas pour demain. C’est un confinement de trois semaines qui avait été décrété mais l’augmentation des cas de contamination au COVID-19 surtout à New York risque de faire prolonger le confinement. Le nombre de morts liés à cette pandémie est en augmentation alarmante chaque jour. Les États-Unis enregistrent à ce jour, plus 10.000 morts. Des chiffres qui dépassent largement ceux de la Chine, pourtant foyer de cette maladie. New York à lui seul a un besoin urgent de 16.000 respirateurs pour ces jours qui viennent, sinon il pourrait avoisiner les 1000 morts par jour. À un moment donné, la grosse frayeur des premiers jours d’annonce de la maladie s’est estompée. Mais aujourd’hui nous avons plus peur surtout que le pic de la pandémie n’est pas encore atteint, pour commencer par espérer des jours meilleurs. Aussi la durée de confinement va-t-elle se prolonger avec tous les ennuis que cela comporte et le manque de respirateurs pour les cas compliqués de cette maladie « .

Pour finir notre compatriote lance cet appel :  » c’est l’occasion d’en appeler à la conscience de ceux qui doutent encore de la réalité de cette pandémie, ou à ceux qui ne respectent pas les gestes barrières de se ressaisir pour que notre pays le Togo, ne paye pas un lourd tribut comme le Coronavirus le fait subir à certains peuples et États aussi puissant soient-ils, comme les États-Unis d’Amérique « .

Paul-Damien T. MIDOHUI

Visits: 12
Likez et Abonnez-vous à la Chaîne YouTubeCliquez ici
+