L’association Art, Culture, Innovation, Société, Environnement (ACISE) organise du 12 au 19 janvier 2020, la première édition du Homeland Jazz Festival, à Lomé puis à Azanhoun. L’information est portée à la connaissance de la presse le 8 janvier 2020 à l’hôtel King Salomon Garden.

Le concept du Homeland Jazz Festival est né du constat qu’au Togo, les initiatives récréatives et de loisirs imprégnées de nos valeurs culturelles ne sont pas légions, comme c’est le cas pour nos voisins du Bénin, du Burkina Faso ou de la Côte d’Ivoire. L’association ACISE initie Homeland Jazz Festival dans le but de créer un cadre de rencontres festives avec nos frères et amis de souches africaines qui nous rappellent le terroir.

C’est la raison qu’évoque Sewa MENSAH, président de ACISE :  » Ce festival va nous permettre d’avoir des rencontres festives qui rappellent la musique du terroir. C’est un cadre de rencontre avec nos souches africaines. Des retrouvailles avec les amis et frères des Antilles, des États-Unis, de la Martinique, de la Guadeloupe, des îles que nous appelons l’Afriquemonde. Ceux avec qui nous constituons toujours une famille, une famille de l’Afrique unie « .

Plusieurs artistes venus des États-Unis, de Haïti, de la Guadeloupe, de Trinidad-Tobago, du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Mali, du Niger, du Nigeria et du Togo, vont prester durant ces 8 jours de Homeland Jazz Festival, en divers lieux, sur divers podiums à Lomé.

Du 14 au 18 janvier 2020, de 20h à 22h, un concert sera animé à l’intention de tous les amoureux du Jazz, des rythmes et sonorités des musiques de souche. Les 14 et 17 janvier, l’Institut Français va vibrer. Le 15 et 16 janvier, le Canal Olympia et l’Agora Senghor accueilleront respectivement un concert du Homeland Jazz Festival. Le 18 janvier l’hôtel King Salomon Garden (Hôtel Ahouefa) sera à l’honneur avec le concert qu’il nous offrira. La Cheffe Rima AMER, fonctionnaire de l’hôtel King Salomon Garden promet déjà un spécial spectacle avec pleins d’artistes d’Afrique et de l’Afriquemonde pour démontrer que nous avons une très fortes communautés ailleurs qu’en Afrique qui partage nos valeurs et notre culture. Le 19 janvier, Azanhoun petite ville située à 60km de Lomé, sur la route de Kpalimé, sera la terre d’accueil du Homeland Jazz Festival. Ce sera l’occasion de ballade, de partage et de rencontre culturelle où le Jazz et les rythmes et sonorités des musiques de souches (Akpèssè, Agbadja, Gazo et Houngan) vont égailler les participants.

Pour Ted AHLOYE, concepteur du Homeland Jazz Festival, toute personne est cordialement invitée à assister à ce festival.  » On ne va pas séquencer les rythmes africains. Tout le monde peut participer à ce festival dès lors qu’il est Africain. Qu’il soit d’Afrique ou de l’Afriquemonde « .

Pour rappel, les concerts sont à 2500, 5000 et 10000F CFA. L’apothéose du 19 janvier 2020 à Azanhoun est libre et gratuite.

————-

Midohui Têko Damien