Le parti Alliance Nationale pour le changement (ANC) a encore organisé une marche ce samedi 11 février pour crier haut et fort que la situation socio politique du Togo va mal. Cette rencontre avec les militants dudit parti s’est chutée à Agoè où le message véhiculé est presque similaire  à celui qui a fait le chemin parcouru.

FABRE, le principal leader de l’opposition s’indigne des récentes crises qui minent le pays, notamment  de la hausse des prix du carburant, la récente sortie des élèves dans les rues et de la plateforme revendicative des enseignants. Il exhorte donc le gouvernement à prendre des mesures idoine afin que cette situation puisse trouver définitivement une solution.