A l’âge de seize ans qu’Oyem Odjo fait ses premiers pas en musique notamment à l’occasion des semaines culturelles scolaires. L’interprétation des artistes locaux de la chanson traditionnelle au cours des soirées récréatives où il séduit son public et les organisateurs a propulsé le jeune togolais dans une ambition professionnelle. Convaincu de son talent et de son amour pour la musique, Oyem guidé par les conseils de sa maman, malgré les difficultés matérielles, est parvenu à lancer son premier single intitulé MERE AFRIQUE en 2009. Single dans lequel l’artiste vante les mérites et fait l’éloge de son continent malgré les difficultés que rencontrent ses fils et filles dans leur vécu quotidien…

Aujourd’hui, plusieurs personnes aimeraient découvrir Oyem ODJO et pour cela la rédaction Africa Talents est allée frapper à sa porte.

Après mère Afrique en 2017 quelles ont été les projets musicaux auxquels vous avez pris part ou que vous avez initiés ?

J’ai pris une petite pause après le lancement de mon album mère Afrique en 2017. Ceci en raison de me consacrer plus sur ma carrière professionnelle aussi bien que ma famille. Bon nombre croyait que j’avais arrêté la musique mais au fond la passion y est tjrs. Pour l moment ça paie pas mes factures mais bon un jour « Incha Allah ». Pourtant j’ai toujours apporté ma petite contribution aux jeunes engagés comme moi qui muris de talents n’avaient pas de moyens.

Leta est votre dernier titre en date que vous avez réalisé avec Pikaluzi, quelle sera la suite pour cette année 2019 ?
2019 j compte revenir pour promouvoir l’album Mère Afrique et relancer ma carrière. Tout comme je l’ai dit entre temps dans l’une de mes interviews. « Tant que Mère Afrique nous rapporte pas de millions, y aura plus d’Album » J’en suis certain et serein que ca paiera bientôt.
2009 – 2019, déjà 10 ans que vous vous êtes engagé en musique professionnelle, dites nous ce qui vous maintient sur cette voie.
Ce qui me maintient sur cette voie c’est la PASSION qui n’a fait que grandir avec l temps. Aussi bien que mon AMOUR pour la chose. Si c’était pour l’argent on l faisait on ne serait pas où on est aujourd’hui. Mon rêve c’est d’arriver à imposer mn style de rap et ma music ici aux States. Etre le premier Africain rappeur slameur à représenter mon Afrique au BET Awards, au Oscars, et pourquoi Grammys.

Depuis combien d’années vivez-vous au États Unis et comment se déroule votre musique au pays de l’Oncle Sam ?
10ans aux States. Je fais la music quand j trouve un peu de tps. Je passe plus ma vie ici à travailler et à s’occuper de ma famille.

Je vous remercie.