7 juillet 2020

Lutte contre COVID-19 : voici les propositions faites par Dr Michel Serge kodom

Le monde entier est rentré en guerre contre la nouvelle pandémie: Coronavirus. Au Togo plusieurscas ont été signalés et dépassé à ce jour la barre de 70 cas confirmés dont  3 décès. La propagation de cette maladie au Togo devient  alarmante et rend plus soucieux les togolais. À l’orée de la journée mondiale de la Santé, le président -fondateur de l’ONG AIMES-Afrique,Dr kodom Michel a lancé un appel aux premières autorités du pays et à la population…

Lisez plutôt le message:

 

Cher(e) tou(te)s,

Partie de la Chine, la maladie à coronavirus (Covid-19) s’est propagée dans le monde entier comme une traînée de poudre. La situation actuelle nous rappelle notre vulnérabilité mais révèle aussi notre force.

L’heure est grave mais l’espoir est permis et en ce jour spécial « JOURNÉE MONDIALE DE LA SANTÉ » du 07 avril 2020. Avant tout propos, je tiens à remercier tous ceux qui se dévouent jour et nuit en première ligne dans les hôpitaux.

En effet, la récente épidémie de la maladie à virus Ébola (MVE) en Afrique de l’Ouest et Centrale a confirmé l’importance critique du renforcement des systèmes nationaux de surveillance des maladies et de la collaboration inter-pays pour permettre de détecter les foyers de maladies plus tôt et d’y répondre plus rapidement et plus efficacement, de sorte à minimiser les pertes humaines et les coûts économiques.

L’épidémie d’Ébola en Afrique de l’Ouest a aussi démontré que la maladie peut engendrer des retombées rapides et importantes à même de transcender les frontières locales et nationales.

En décembre 2019, un nouveau virus de la famille des coronavirus a été détecté dans la ville de Wuhan en chine après qu’une éclosion de pneumonie atypique ait été identifiée dans cette ville. En moins de 3 mois tous les continents et plusieurs pays du monde sont touchés.

A la date du 07 avril 2020 « JOURNÉE MONDIALE DE LA SANTÉ », les statistiques mondiales sont alarmantes : près de 1, 5 millions de personnes infectées (Asiatique, Europeens, Américains, Africains, Hommes, Femmes, Jeunes, Adultes et Vieux, Musulmans, Chrétiens, Animistes, Bouddhistes…) dont près de 80.000 décès « déclarés » et plus de 210 pays dans le monde dont 52 sur 54 en Afrique sont touchés.

L’OMS a annoncé le 12 mars 2020 que le coronavirus apparu en chine est devenu une pandémie avec un risque très élevé de propagation dans tous les pays du monde. Et on le voit maintenant dans nos villages où même ceux qui n’ont pas de passeport, ni vu l’avion meurent du CORONA VIRUS !

En Afrique les cas confirmés grimpent dans presque tous les pays dont le Togo qui a notifié 65 cas confirmés en l’espace d’un (1) mois et 03 décès. Et le pic (phase de contamination communautaire) se situera selon les prévisions entre le 15 et le 30 mai 2020.

Et bien ça doit être clair pour nous tous, il s’agit d’une guerre mondiale sans précédent, et le genre humain fait face au même ennemi, le nouveau Coronavirus ou Virus Chinois selon le Président américain Donald Trump).

Une guerre mondiale « biologique », appelons le chat « chat », dont le premier champ de bataille est l’hôpital, où les soldats sont les personnels médical et paramédical. Personnels médicaux au sens large à travers le monde, considérés aujourd’hui comme des HÉROS…

Malheureusement en Afrique ces soldats, oui ces vrais soldats les mains nus iront l’assaut contre un ennemi invisible. Quel triste sort ?

Mais on peut encore agir ! On doit agir pour ne pas succomber comme des « poissons dans un barrage asséché », tout impuissant pour apporter les soins adéquats !

Pour garantir que cette guerre peut être gagnée, nous devons tout d’abord nous assurer que notre personnel médical est approvisionné en ressources suffisantes.

Nous devons également faire en sorte que l’hôpital soit le champ de bataille où nous éliminons le virus, et pas le lieu où le virus nous terrasse.

Après 5 mois d’observations, de réflexions et d’analyses de l’évolution de la maladie au Corona Virus (COVID-19) dans le monde et connaissant les systèmes de santé en Afrique (surtout au Sud du Sahara), permettez moi en ce jour spécial du 07 avril 2010 de vous proposer quelques (5) mesures fortes et (5) suggestions.

D’aucuns les trouveront « bizarres ou irréalistes » ces mesures, mais croyez-moi, nous avons la chance de connaître le champ de bataille (structures sanitaires) mais surtout la mentalité du corps médical africain.

Devant une situation aussi inhabituelle et extrêmement urgente, je vous invite à la méditation profonde en parcourant ces différents points.

Il s’agit entre autre de:

1- Port de masques de protection obligatoire+ Respect strict des mesures barrières + Lavage systématique des mains/gel solution hydroalcoolique + Disponibilité du dispositif de lavage de mains/gel solution hydroalcoolique dans les lieux publics (tous les services, banques, supers marchés, hôpitaux …), privés et à l’entrée de toutes les maisons.

2- Mise à disposition des tests de diagnostic rapide (TDR) et de matériels de protection de qualité et en quantité suffisantes aux personnels de soins, exerçant dans toutes les formations sanitaires agréés/reconnues par l’Etat (LISTE PAR COMMUNE OU ARRONDISSEMENT À DIFFUSER)

3- DEPISTAGE DE MASSE DÈS LE 11 AVRIL OU DÉPISTAGE SYSTÉMATIQUE DES PATIENTS SE PRÉSENTANT DANS LES FORMATIONS SANITAIRES AGRÉÉS

4- FERMETURE DES TOUS LES CENTRES DE SANTÉ ET TOUTES LES CLINIQUES SAUVAGES (N’AYANT PAS OBTENU D’AUTORISATION DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ), y compris les cases de santé avec une sensibilisation accrue envers les praticiens de la medecine traditionnelle, sur toute l’étendue du territoire.

5- Créer dans tous les districts sanitaires un centre adéquat de prise en charge de COVID-19 + s’interdire d’aller à l’hôpital spontanément sans avoir appelé votre médecin traitant ou le centre de Santé agréé de votre commune.

N.B : Nous devons changer de paradigme sur la communication faite autour du COVID19 pour inciter la population à se faire dépister pour se faire prendre en charge dans les centres agréés.

-Mettre dans les coins de rues, dans tous les marchés des dispositifs de lavage de mains

– Étudier très rapidement les impacts sanitaires, socio-économiques et culturels du confinement général d’ici fin avril 2020.

– Inciter tous les conducteurs et les transporteurs (motos, voitures…) à se laver les mains le plus fréquemment possible+ privilégier le payement (par transfert) électronique à travers les portables afin d’éviter la manipulation de l’argent en espèces.

Enfin, faisons preuve de sacrifice, de responsabilité face à cette pandémie sans oublier de RENDRE GRÂCE À DIEU DE NOUS AVOIR PERMIS D’OCCUPER LE DERNIER RANG DANS LA CONTAMINATION AU CORONA VIRUS…Aujourd’hui nous devons apprendre des erreurs des « autres » pour mieux contenir le COVID-19

Prions avec ferveur et dévotion pour que cela soit ainsi d’ici 1 an (durée probable de la fin de la pandémie).

Merci d’avoir pris un peu de votre temps précieux pour me lire et partager la vidéo car, s’il vous plaît, les soldats (médecins africains) ne doivent pas aller sur le champ de bataille les mains nues. Le serment d’Hippocrate n’a jamais recommandé d’affronter un Virus sans protection !

Tous ensemble luttons contre le COVID-19 pour que d’ici décembre 2020, la vie reprenne son cours normal et que nous puissions fêter NOËL 2020 EN JOIE ET RENTRER DANS LA NOUVELLE ANNÉE 2021 SANS CE DÉMON.

Que Dieu nous préserve des images apocalyptiques que nous voyons en France, Italie, Espagne , USA et qu’il vous bénisse.

Dr Serge Michel KODOM

 

 

Visits: 81

Catégories

LayerSlider encountered a problem while it tried to show your slider.Please make sure that you've used the right shortcode or method to insert the slider, and check if the corresponding slider exists and it wasn't deleted previously.
Likez et Abonnez-vous à la Chaîne YouTubeCliquez ici
+