Dans le cadre de la mise en œuvre des activités du projet « Mobilisation des jeunes pour la prévention des conflits au Togo », le Conseil National de la Jeunesse du Togo (CNJ-Togo) et ses partenaires dont le UNOWAS et le Gouvernement Togolais ont sensibilisé la jeunesse de la préfecture de HAHO, lors d’un atelier de formation tenu ce 11 octobre 2019 dans la salle de conférence du conseil de préfecture dans la ville de Notse, localité située vers le Nord et a environ 100km de Lomé la capitale togolaise. Cette activité a été également marquée par la mise en place d’un Club de paix et une caravane dans les haltères  de la ville de Notse. 

Ce projet du conseil National de la Jeunesse du Togo avec le soutien du gouvernement togolais et de l’ENOWAS a pour objectif général de contribuer à prévenir les conflits et l’extrémisme violent au Togo en vue de l’apaisement du climat sociopolitique pour une élection présidentielle réussie en 2020.

Au menu des activités, la matinée a été marquée par un atelier de formation des acteurs.

Le président du CNJ Togo s’adresse à la jeunesse lors de l’ouverture des travaux

 » La jeunesse, c’est nous. Si nous représentons une partie importante de la pilule togolaise, nous devons faire un effort en vue d’impacter nos communautés. La culture de la paix,  la gestion des conflits sont des valeurs chères à notre pays le Togo. Nous devons être des artisans de paix pour un pays prospère et épanoui.

Pour la préservation du climat de paix et de cohésion sociale dans le pays,  le président au nom du CNJ et ses partenaires appellent les jeunes à rester vigilants, cultiver les valeurs républicaines, de tolérance et de civisme. Il a par ailleurs invité la jeunesse à se détourner de toute voie de radicalisation, d’extrémisme, de discrimination, d’ethnocentrisme à la place du patriotisme. 

  

Il a par ailleurs félicité les autorités locales pour leur engagement et leur effort en matière de préservation de la paix dans la préfecture de HAHO qui aujourd’hui peut être classé parmi les préfectures n’ayant pas connue de troubles ni de violences lors des précédentes échéances électorales.

En ouvrant les travaux de l’atelier,  le préfet de HAHO dans son Allocation,    que nous pouvons noter:  la construction de la cité fais appel à tous les acteurs de la société sans distinction aucune et cela incombe surtout les jeunes qui représentent une partie importante de la population. Il a aussi ajouté que la contribution de tous pour une élection présidentielle apaisée s’avère indispensable et chacun devra jouer sa partition. Et pour finir,  il a demandé aux participants qu’à la sortie de cet atelier,  qu‘ils soient des porteurs de messages de paix dans leur communauté respective.

Diverses communications ont marqué l’atelier.

Au cours des travaux, un Club de jeunes pour la paix de 25 membres a été mis en place. Ce Club se chargera d’organiser des dialogues inter générationnel entre les jeunes et les autorités locales avant, pendant et après les élections présidentielles prochaines. 

Aussi,  on note une caravane qui a sillonné les altères de la ville de Notse ayant pour point de chute la place publique du quartier Adime, où l’occasion était offerte au CNJ et ses partenaires de sensibiliser la population présente sur les conflits et la gestion de conflits dans les communautés avant,  pendant et après les élections. 

Groupe de jeunes,  des responsables d’associations, Leaders communautaires, groupement de femmes,  membre du CPJ HAHO ont répondu à cet appel riche en sons de fanfare.

Il est à rappeler que dans le cadre dudit projet, une tournée a démarré debut octobre prendra  fin en novembre prochain et cible 10 ( dix)  localités des cinq régions du Togo.

La rédaction