Les filles et fils de la préfecture de Yoto se sont retrouvés  samedi  24 août à Tabligbo autour d’un idéal commun pour célébrer leur richesse culturelle à travers leur fête traditionnelle Hogbezan   rappelant ainsi l’exode de leurs ancêtres quittant le royaume d’Agokoli. Cette fête était dans sa 35e édition.

Groupes folkloriques, artistes du milieu, démonstration de forces ancestrales,…ont meublé l’apothéose au CEG Ville 1 à Tabligbo.

Outre une fête traditionnelle, Hogbezan est une fête de retrouvailles des natifs du milieu pour dresser le bilan annuel de vie sociale et promouvoir le développement de la préfecture.

Pour le Secrétaire exécutif du Comité d’organisation, Agbéyomé KODJO, » Yoto est prédestinée à briller et apporter sa contribution  importante au développement du pays. » Il a reconnu que Yoto regorge d’importantes richesses naturelles et sans l’union cela ne profiterait pas vraiment à la préfecture. D’où son appel à l’union des filles et fils de la préfecture.

Le ministre David OLADOKOUN de l’environnement qui intervenait au nom du gouvernement a salué la bravoure des natifs du milieu et a estimé que Hogbezan est un moment de bilan de vie sociale des natifs de Yoto.

A.delà