Le Mouvement des Jeunes Unir MJU de la commune d’Aflao-Sagbado a organisé une grande rencontre de causerie-débat, ce 31 mars à Lomé à l’endroit des jeunes de la commune.

Ils étaient nombreux ces jeunes d’Aflao-Sagbado, réunis pour écouter et débattre avec les responsables de la cellule MJU d’Aflao-Sagbado. Les chefs traditionnels aussi.
Le thème : Jeunes engagés pour le développement d’Aflao-Sagbado.
Tour à tour, les responsables de la cellule du Mouvement des Jeunes Unir d’Aflao-Sagbado ont égrené leurs intentions et leurs ambitions pour le développement de la commune. Développer Aflao-Sagbado, passe par l’engagement et l’épanouissement des jeunes. Un développement qui nécessite une vision et une meilleure orientation de la jeunesse. Les responsables du MJU d’Aflao-Sagbado sont donc là, « pour donner plus de chance à la jeunesse, lui tendre une main collaboratrice et réconfortante, une main de service et de guide, une main pour revaloriser et rebâtir ».

Le délégué communal du MJU d’Aflao-Sagbado, Djikounou Koffi Aimé l’a exprimé à cette jeunesse venue l’écouter

« Il est temps avions-nous pensé, de changer nos préjugés, de revaloriser les jeunes, de les considérer autrement, de mieux les estimer, de mieux les écouter et enfin de mieux les utiliser à des fins participatives et nobles »

Dans l’optique du développement d’Aflao-Sagbado basé sur celui des jeunes, il a été proposé aux jeunes des formations pratiques gratuites, prises en charge par les responsables du MJU : formation en couture dame et enfant, fabrication d’objets en perles, fabrication de divers types de savons.

« Ce projet a pour ambition, d’offrir à la jeunesse de Sagbado, des formations pratiques en vue de les outiller pour leur propre développement, l’auto-emploi qui constitue la voie royale à exploiter pour la promotion de notre jeunesse »

Les responsables du MJU d’Aflao-Sagbado ont profité pour convier les jeunes à rester mobiliser derrière la vision du chef de l’État, en vue de leurs victoires aux prochaines échéances électorales.

Midohui Têko