Soumis à 5 épreuves, les concurrents issus de plusieurs établissements publics comme privés, des deux sexes ont compéti ce 17 novembre dans la grande salle de la paroisse universitaire Agora Senghor de lomé sur appel de l’association des Jeune africain au service de la Culture pour la 3ème edion consécutive de la grande soirée culturelle Miade fe Atso.

Pour les critères de sélection de MIADE FE ATSO le jury estime que le cadidat doit remplir les conditions suivantes: faire une belle performance à travers une belle sortie en tenue traditionnelle , belle prestations en danse traditionnelle de sa localité, sortie tradi-moderne .

Prestations des candidats

C’est à ces dures épreuves que tous les candidats sans exception se sont jetés corps et âme avant de répondre à l’épineuse question au choix  » que préconisez-vous comme solution à la crise lié aux successions de chefferie traditionnelle, la veuve à t-elle droit à d’héritage? quel rôle la médecine tradionnelle joue dans la société? que pensez-vous lorsqu’il y’a une fête traditionnelle Où le ministre de la culture arrive en veste, comment conscillier la tradition et modernisme, comment préparer une sauce d’Adémè…?
Cette soirée culturelle Selon GBETEGLO Aristide, président d’AJAC, l’association initiatrice de Miade fe Atso a pour « objectif de mettre en valeur la culture et traditions africaines en particulier celle togolaise en voie de disparition ou assimilée par la culture occidentale.

Prestations des candidats

Après six heures d’horloge avec une alternance de prestation tout ceci dans un décor traditionnel et de joie, MESSAN Martial âgé de 16 ans au complexe Ora et Labora et Mlle NYANUTSE Afi Julie âgé de 19 ans en terminale D ont été élus respectivement FIA et FIASSI (Roi et Reine) de la 3eme édition de Miade fe Atso.

Roi et reine de la 2ème édition aperçus dans le public

Rendez-vous l’année prochaine connaître les successeurs de la 3è édition.

Achiraf  Ali