Auteur du morceau « Alléluia », qu’on annonce dans les coulisses du showbiz africain, O’noré est un artiste chanteur et musicien dont le parcours, encore embryonnaire, a déjà fait parlé de lui à plus d’un titre. Voix mélodieuse, c’est en décembre 2012 que les yeux du monde entier le découvrent, contre toute attente, lors de la finale du Castel Live Opéra, l’une des plus grandes scènes de tremplin musical en Afrique.

« Il faut dire que pour moi le chemin était tout tracé depuis 1998, et ceci n’est que grâce de Dieu », fait-il savoir humblement. C’est en cette année, qu’il fut pour la première fois, émerveillé par le son d’une trompette,qui éveilla définitivement son instinct musical. Dès lors, sa passion pour la musique se révéla plus forte que tout autre chose dans sa vie.

O’noré  » ALLÉLUIA »

Pour lui, les délices du succès se sont une habitude depuis le jeune âge. En 1999, il fut l’un des trois lauréats du premier prix musical de Fine au Togo. Modestement il se faufile derrière les plus forts pour affermir sa passion et son talent encore brut. En 2003 il est reçu comme stagiaire au sein de l’Orchestre de la Gendarmerie Nationale Togolaise avant d’être expédié à l’INSAAC d’Abidjan pour une formation en « maitrise de voix et d’art de la scène ».
Renforcé par cette immersion, il participe à plusieurs castings et compétitions de musique télévisé, dont « Star Karaoké » et « Star de demain ». Des passages qui lui ont appris à manier divers instruments en flottant d’une voix à l’autre. Devant cette jeune expérience, il se retrouve, entre 2009 – 2010, dans une tournée nationale (en Côte d’Ivoire) avec « SOTHEKA » l’un des meilleurs groupes traditionnels de la sous-région et respectivement choriste des artistes comme Joël C, Meiway et de Aicha Koné. Lead vocal du groupe de gospel « Arbre de Vie Senior », cette odyssée ivoirienne prend fin lorsque la voix patriotique du pays qui l’a vu naitre, le Togo Chéri, a pris le dessus.

De retour à Lomé en 2011, il renoue avec ses racines musicales sans pour autant savoir qu’une nouvelle aventure allait le ramener au pays de David Monso, de Koné Dodo où il a eu le plus grand privilège de côtoyer de très grands noms de la musique africaine comme Koumba Gaolo. Ainsi, commença pour lui la fabuleuse aventure du « Castel Live Opéra ». Ce qui a lancé sa carrière, laquelle se compose de 03 singles « La vie est un roman » (2015, un live acoustique sorti en audio et vidéo ». « Stop EBOLA » le second morceau sortie en 2016, disait non à cette maladie qui a effrayé plus d’un. Enfin, s’il y a un élément de sa playlist qui n’échappe à personne c’est bien le titre « Lobé – Lobé ».
C’est dans cette même logique que s’inscrit l’artiste, avec son tout nouveau titre « Alléluia ». Plutôt objectif, il réussit, grâce à l’agence de Communication Cleo.com, à signer avec la maison Jane Salvi Productions. Aussi, le label de distribution Myzik Africa (www.myzik.africa) se chargera de la distribution physique et digitale de toutes les œuvres issues des productions Jane Salvi. C’est avec sa nouvelle chanson, que s’ouvrira cette nouvelle aventure amorcée en octobre dernier.

Africa talents