#Reportage Africa Talents TV 

Véritable fléau pour le développement économique et social des États surtout ceux de l’Afrique, la corruption reste difficile à combattre malgré les différents mécanismes de lutte mis en place. C’est dans la logique de poursuivre les actions contre la corruption que, l’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement (ANCE-Togo) a tenu ce 28 novembre 2019 à Lomé, la conférence de lancement du projet d’opérationnalisation des Centres d’Assistance Juridique et d’Action Citoyenne (CAJAC), couplé d’un numéro vert pour la dénonciation des cas de corruption.

 

Reportage vidéo « Africa Talents TV » 

Les CAJAC, sont des centres de proximité qui servent de lieux d’écoute et d’assistance aux victimes ou aux témoins de corruption. Là-bas ils peuvent faire valoir leurs droits.
Le constat est que les citoyens ont une faible maîtrise de leurs droits et devoirs, ce qui constitue un facteur favorisant de la corruption.

Déjà, 3 Centres d’Assistance Juridique et d’Action Citoyenne sont ouverts au public et opérationnels dans les régions maritime, centrale et Kara. D’autres centres seront bientôt ouverts pour enregistrer les abus de corruption dont sont victimes les populations. Un numéro vert, le 8287 pour dénoncer les cas de corruption est aussi disponible. Comme quoi, la lutte contre la corruption est une affaire et un engagement de tous.

Pour rappel, ANCE-Togo est financièrement appuyée par dans ce projet par le Programme de Consolidation de l’État et du Monde Associatif (Pro-CEMA), Transparency International (TI) et l’Union Européenne.

Reportage vidéo: Ali Achiraf & Midohui Têko