Permettre au monde  rural d’avoir les soins de qualité , avoir l’information sanitaire et surtout former les acteurs de santé tels sont quelques points ciblés de l’appel de Genève en  recommandations formulés mis en pratique par l’Association  Aimes-Afrique à la célébration vendredi 17 janvier 2020 de son jubilé de Cristal, Spécial 15 ans.

Vidéo reportage de nos confrères, l’oeil d’Afrique

 

Devant les partenaires techniques et financiers, le président fondateur de l’association internationale des Médecins pour la promotion de l’Éducation et la Santé en Afrique (Aimes-Afrique), Docteur Serge Michel  KODOM a souligné la nécessité de mettre sur pied un fond d’appui au Paysans.

15 ans de AIMES-AFRIQUE, le point avec Dr. Michel KODOM

 Ce lancement  de « FONDS MONDIAL D’APPUI AUX INITIATIVES CIBLANT LE DROIT DES PAYSANS ET DES PERSONNES TRAVAILLANT EN ZONES RURALES EN AFRIQUE  » pour marquer l’une des recommandations phares de l’appel de Genève qui a pris une série de mesures pour permettre au monde rural d’avoir les soins de qualité, d’avoir l’information sanitaire et surtout former les acteurs de santé.

À voir les besoins, l’association a estimé qu’avec un milliard de mobilisations chaque année, les défis seront relevés…

Ces fonds par ailleurs permettront aux populations « de se prendre en charge, de rénover les dispensaires, de construire les centres médico-sociaux… », explique Dr. Serge Michel Kodom au micro de notre rédaction « Africa Talents ».

Dans ce Contexte, un partenariat entre Aimes-Afrique et INAM a été scellé ce même jour du jubilé de cristal , justement pour renforcer le cadre sanitaire du monde rural.

Créer le 19 janvier 2005, Aime Afrique présente dans 14 pays à travers le monde poursuit inlassablement sa marche pour une « Santé et Éducation pour tous ».

Pour information, près de 500 patients sont opérés en deux semaines avec 5000 consultations médicales spécialisées  selon une source de la cellule de communication de cette association.

Achiraf Ali