LA PÊCHE RATEE  DE MATHURIN DE CHACUS

Ce n’est pas une hallucination, si dans la journée du mardi 12 mars dernier, vous avez l’impression d’avoir croisé quelque part à Lomé, quelqu’un qui ressemble au président de la Fédération Béninoise de Football, M. Mathurin de Chacus. A quelques jours d’une rencontre décisive entre les Ecureuils du Bénin et les Eperviers du Togo, qualificative pour la phase finale de la CAN 2019, vous avez le droit de penser qu’il a peut-être une bonne raison de circuler à Lomé pour voir si les Togolais sont réellement dans la fièvre de ce match, afin d’alerter le peuple béninois…

Cette réflexion est loin d’être absurde. Elle serait, si elle est faite, bien sensée d’ailleurs. D’autant plus que ce derby crucial de l’Afrique de l’Ouest, fait sacrément peur, et que rien qu’à y penser, donne des tremblotements, aussi bien sur les côtes de Cotonou que sur celles de Lomé. Mais, on n’en est pas là, et le sieur Mathurin de Chacus, qui se trouve être en même temps, le président de Dragons FC de l’Ouémé, était juste en visite à Lomé au nom de…Dragons FC. Il y était envoyé par son tout nouvel employé…Ouadja Lantame. Avec pour mission de rentrer à Ouémé, les valises remplies d’une demi-douzaine de joueurs de l’Etoile Filante de Lomé.

LE PRESIDENT DE DRAGONS FC EN SERVICE COMMANDE PAR SON NOUVEAU COACH…

Ouadja Lantame, il y a encore trois semaines, était l’entraineur du club auquel il a envoyé son nouveau président déplumer. L’Etoile Filante, pour tout dire, représentait la  énième formation que le destin lui a offerte en 7 années de carrière, et son départ en février dernier pour le championnat d’à côté, n’était pour ceux qui le connaissent qu’une routine… Mais, personne ne connaissait à l’ancien coach de : Okiti FC de Badou, Sémassi FC de Sokodé, Anges FC de Notsé, Asko de Kara, cet acharnement sur ses anciens clubs. Ni son désir de les affaiblir après son départ…  « Une ingratitude de haute gamme », disait un membre du Bureau exécutif du Shooting Star. Un terme qui lui colle d’ailleurs bien, lorsqu’on apprendra que le président de l’Etoile Filante de Lomé, Maitre Wilson-Bahun Têtê, l’avait engagé sans se poser de question, et sans exiger une quelconque signature de sa part parce « qu’il est un fils de la maison ».

5 JOUEURS AU MOINS, DE L’ETOILE FILANTE, AU SECOURS DE DRAGONS FC ?

Le fils de la maison, ancien milieu de terrain, dont le club actuel (Dragons FC), est en très mauvaise position au classement du championnat béninois, n’a donc mieux trouvé que sa propre maison à « vendre » pour remonter au classement son club et plaire à ses nouveaux dirigeants. En appelant l’un des joueurs influents de l’Etoile Filante, pour lui faire part du désir de Dragons FC de l’enrôler dans son effectif, ainsi que d’autres coéquipiers, et en assurant à ces derniers qu’ils auront dans les heures qui suivent, l’appel du sieur Mathurin de Chacus, Ouadja Lantame croyait avoir réussi son coup. Le championnat national de D2, zone sud, étant aussi prévu pour prendre fin le mercredi 13 mars 2019, il n’y avait pas meilleure aubaine pour que Lomé reçoive officieusement la visite du président de la FTB, pardon, le patron des Dragons… Lequel, a déchanté en arrivant à Lomé, et en subissant le refus du « pion » de Ouadja Lantame de le rencontrer avec et sans la compagnie de ses 5 autres coéquipiers.

Ce n’est donc pas une hallucination, si dans la journée du mardi 12 mars dernier, vous avez l’impression d’avoir croisé quelque part à Lomé, quelqu’un qui ressemble au président de la Fédération Béninoise de Football, M. Mathurin de Chacus. Sauf que, ce pourquoi il était en visite au pays des Eperviers, n’a pu tenir. Cause de l’absence totale des éléments promis par Ouadja Lantame. Curieuse ambiance en perspectives à Ouémé, à l’état major de Dragons FC, en ces heures… L’employé devra s’expliquer devant son célèbre employeur qui aura fait un aller et retour infructueux !

La Rédaction