15 juillet 2020

Sports/ Entente II en D1: Kofi Séna Fiaboè réalise l’exploit, 20 ans après.

Après avoir raté à deux reprises la montée en division d’élite lors des saisons sportives 2016-2017 et 2017-2018, les jaunes de Kodjoviakopé-Nyekonakpoè Adjololo peuvent enfin pousser un ouf de soulagement. Entente2, solide leader dans la zone sud du championnat national de football de deuxième est promu en division d’élite sur décision de la fédération togolaise de football d’arrêter définitivement les compétions nationales pour cause de coronavirus. 

Cette décision de la fédération togolaise de football de définitivement arrêter les compétitions nationales (D1 et D2) ouvre enfin les portes de la première division tant voulu par le club de Kodjoviakopé-Nyekonakpoè. Même sans interruption, les jaunes étaient bien partis pour remporter le titre et cet exploit inédit réalisé par Entente2 trouve son origine dans l’abnégation de Fiaboè Kofi Séna qui a puisé dans ses réserves, pour hisser plus haut sa formation, lui qui venait d’entamer sa première saison en D1. À bâtons rompus, le coach Fiaboè Séna a livré les différents mobiles qui ont milité en sa faveur dans un entretien réalisé par www.africafootunited.com.

AFU: Fiaboè Sena, dites-nous comment êtes-vous arrivé à Entente II! 

 

Fiaboè: j’ai été contacté à l’époque par un sympathisant du club comme quoi, le coach Akoété avait démissionné et le club était à la recherche d’un entraîneur. Il était d’ailleurs le premier me parlant véritablement de l’objectif pour cette saison. « Tu es le seul qui puisse relever ce défi » m’avait dit cet anonyme, pour me convaincre. Il a donc déposé mes dossiers auprès du secrétaire général de l’équipe. Après des semaines, j’ai été contacté pour un entretien, et le président KENOU Edem m’a fait confiance.

 

AFU: Alors Coach, vous arrivez sur le banc de l’Entente II puis vous devenez champion et réalisez cet exploit. D’abord, votre avis sur la décision de la FTF puis comment êtes-vous arrivé à ce résultat ?

 

Fiaboè: Je crois que la FTF vient d’augmenter sa côte de popularité en prenant cette sage décision. À 97%, tous les Togolais ont aimé cette décision car loin de plaire à une partie, la FTF a pris la décision qui évite tout critique et des problèmes à l’avenir. Cette saison, nous avons fait un parcours de champion, on a voulu être la meilleure équipe de la saison, aujourd’hui les statistiques nous donnent raison de ce chantier bien élaboré. C’est une réussite collective, c’est la famille Entente qui a travaillé et c’est la famille Entente II qui a gagné. Quant à ce qui me concerne, j’ai été très présent aux côtés de tout le groupe, en essayant de sortir le meilleur de tout un chacun. C’est un exploit pour une première saison.

 

AFU: Comment animez-vous vos phases de jeu?

 

Fiaboè: Dans ma carrière de joueur, j’ai eu la chance de jouer sous le guide de grands entraîneurs et dès que je me suis converti en entraîneur, j’ai fait en premier lieu la synthèse de mes expériences avec ces coachs, après j’ai passé mes diplômes, je me suis créé une philosophie de jeu. Dès ma prise de fonction, j’ai pris mon temps pour travailler avec des joueurs qui répondent à mes profils de joueur, il faut reconnaître que la philosophie de jeu de l’Entente 2 cadre aussi avec la mienne, du coup la tâche a été moins difficile, j’ai greffé le jeu de ligne de but, une nouvelle tendance de jeu moderne qui a trait à un football tiki-taka. Les joueurs étaient mes complices et tout s’est très bien passé.

 

AFU: Mission accomplie, la montée en division d’élite. Que vous ont déjà dit vos dirigeants ? Avez-vous déjà reçu des appels ?

 

Fiaboè: Vous savez, c’est moi qui suis redevable à cette équipe de l’Entente 2. Je n’ai pas attendu qu’ils m’appellent, je les ai appelé pour les féliciter et les remercier pour la confiance qu’ils ont placée en moi. Beaucoup de présidents de clubs m’ont toujours ignoré par rapport à mon jeune âge et le manque d’expérience, mais Entente 2 m’a adopté, m’a montré au public sportif du Togo. Je crois que c’est à moi de les remercier pas l’inverse. Mais il faut reconnaître que mes dirigeants étaient contents de mon boulot.

 

AFU: Comment voyez-vous votre futur?

 

Fiaboè: Aujourd’hui mon premier objectif depuis que je me suis converti c’est de marcher, parce que j’ai un long chemin devant moi. Le plus important pour moi, c’est de garder la tête sur mes épaules. Et surtout continuer par travailler dur, car pour moi, seul le travail bien fait peut m’amener à mon objectif final.

 

AFU: Merci Coach et félicitations pour ce premier coup d’essai qui s’est avéré être un coup de maître. 

 

Fiaboè: Un grand merci à vous aussi, vos critiques, vos remarques nous ont amené où nous sommes aujourd’hui.

Merci infiniment.

Interview reprise par Delà Ayité

Visits: 1105

Catégories

LayerSlider encountered a problem while it tried to show your slider.Please make sure that you've used the right shortcode or method to insert the slider, and check if the corresponding slider exists and it wasn't deleted previously.
Likez et Abonnez-vous à la Chaîne YouTubeCliquez ici
+