Comme c’est le cas pour plusieurs institutions et départements, le bilan des activités menées durant toute l’année se fait en cette fin d’année. Le ministère du développement à la base, de l’artisanat et de l’emploi des jeunes dirigé par Victoire TOMÉGAH-DOGBÉ, s’est prêté à cet exercice le vendredi 27 décembre à la maison des jeunes d’Amadanhomé à Lomé.

C’est en présence des partenaires techniques, financiers et des bénéficiaires que la ministre a dressé le bilan de son département. Selon elle, le bilan est satisfaisant et faire un bilan annuel au regard du cahier de charges du ministère du développement à la base, de l’artisanat et de l’emploi des jeunes, permet de faire la lumière sur les activités menées.

L’exercice donc ouvre à la transparence tout en permettant de parfaire les stratégies dans les interventions. Ceci dans le but et dans l’espoir de mener des actions plus pertinentes qui répondent aux besoins et satisfont les attentes des populations vulnérables que sont les femmes, les jeunes, les enfants et les communautés à la base.

 » L’exercice de ce jour nous a permis de voir que la mission qui nous est assignée à notre ministère, qui est notre contribution au développement harmonieux de nos communautés, à travers le renforcement des capacités des populations est accomplie. Cette mission consiste aussi à les organiser, à les mobiliser et à les accompagner dans le cadre de l’inclusion sociale ou économique. Il s’agit pour nous, de proposer un cadre de renforcement pour les jeunes pour booster leur employabilité à travers le volontariat « , s’est expliquée Victoire TOMÉGAH-DOGBÉ.

Elle ajoute que  » toutes ces actions sont passées en revue, s’y la plupart des actions ont été réalisées, ce qui nous a permis d’avoir un taux de performance de cent pour cent « .

Il en ressort donc que le taux d’exécution financière en termes de décaissement est de 80% à fin novembre, avec 45.700 ménages bénéficiaires de l’extension du programme des transferts monétaires sur le territoire national. Près de 95.000 élèves ayant bénéficié des cantines scolaires et 690 groupements d’intérêt économique ont été financés. Plus de 120 000 emplois temporaires sont créés au profit des personnes vulnérables et 8500 volontaires nationaux mobilisés sur des missions de développement.

La ministre Victoire TOMÉGAH-DOGBÉ a appelé les bénéficiaires de ces programmes et appuis à en faire profiter d’autres jeunes pour plus d’impacts et d’inclusion.

————–
Midohui Têko