Le Nouvel Engagement Togolais (NET) a organisé une conférence de presse ce 5 décembre à Lomé, pour présenter les thématiques de sa campagne pour les prochaines législatives.

La campagne pour les élections législatives du 20 décembre a démarré le 4 décembre sur toute l’étendue du territoire national. En vue de susciter l’adhésion des Togolais à sa vision politique et à voter pour lui, le NET a présenté à la presse, les thématiques de sa campagne.

Le président national du NET Gerry Taama, dans son exposé a décrit les rôles que joueront les députés du NET à l’Assemblée Nationale. Faire plus de propositions de lois, pour atteindre une parité 50/50 avec le gouvernement, quand on sait que plus de 95% des projets de lois sont seulement ceux du gouvernement. Des députés plus proches de leurs mandants, exiger des enquêtes parlementaires à chaque fois que c’est nécessaire, ce sera aussi la mission des députés du NET à l’hémicycle.

Pour empêcher que les prochains députés issus de ces élections qui viennent, modifient la constitution comme c’était le cas en 2002, il faut nécessairement une minorité de blocage à l’Assemblée Nationale.
 » La minorité de blocage parce-que le NET est parti pragmatique, nous savons que nous ne pourrons pas pour cette élection de 2018, avoir la majorité des 46 députés. Nous pensons qu’il est très important d’avoir une minorité de blocage pour empêcher une éventuelle modification de la constitution »

Une fois encore, le NET vient de donner des raisons pour lesquelles, il se présente à ces élections. Construire le Togo, construire la démocratie, les possibilités sont variées, multiples et multiformes.

MIDOHUI Têko Damien