Des énergies fossiles vers les énergies renouvelablesle sujet reste au cœur des préoccupations au Togo.

L’ONG les amis de la terre -Togo, avec le concours du ministère de l’environnement et des ressources forestières et l’ITIE-Togo, a organisé ce 17 avril 2018, une conférence publique sur le thème: le monde sans les énergies fossiles, une transition vers les énergies renouvelables.
La production ou l’exploitation et l’utilisation des énergies fossiles telles le pétrole, le charbon, le gaz engendrent une problématique devenue un souci planétaire.

En effet, il est extrait chaque année dans le monde, des combustibles fossiles de l’ordre de 8 milliards de tonnes, soit 3,5 milliards de tonnes de charbon, 3,1 milliards de tonnes de pétrole et 1,4 milliards de tonnes de gaz. Les impacts et les effets dévastateurs des ces productions sur l’environnement et la vie des hommes sont nombreux et à des degrés divers comme, la pollution des nappes phréatiques, des mers, de l’air, l’appauvrissement des terres et la modification du cycle des écosystèmes naturels.

Que faire donc, face à ces risques potentiellement dangereux pour l’homme et pour la nature?
L’une des solutions est le développement des énergies renouvelables. Pour Didier Kokou AGBEMADON, coordonateur national de l’ITIE-Togo, nous disposons particulièrement en Afrique, d’énormes potentialités pour réussir cette transition vers les énergies renouvelables comme: l’hydroélectricité, l’énergie solaire thermique ou photovoltaïque, les bioénergies ou encore l’énergie éolienne.

Cette conférence va permettre aux participants de réfléchir à des solutions adéquates pour une transition énergétique écologiquement durable et socialement viable.

Paul Têko