La Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT), a présenté ce 8 février à Lomé, le nouveau système de délivrance électronique des documents nécessaires à l’exportation « TogoCham », aux opérateurs économiques et aux médias.

Innover et toujours bien faire, c’est l’esprit qui anime depuis quelques années, les responsables de la CCIT. Après la mise en place d’un nouveau système d’information intégrant la Gestion de la Relation Client (GRC) en septembre dernier, le processus de dématérialisation se poursuit avec la digitalisation des documents nécessaires à l’exportation des produits des entreprises togolaises, via la plateforme TogoCham. Les documents nécessaires concernés sont :
– l’attestation d’origine
– le certificat d’origine formule A
– le certificat d’origine UEMOA
– le certificat d’origine CEDEAO/ UEMOA

Photo de famille de la présentation de « TogoCham »

Il s’agit pour Rémy Moevi , vice-président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo de simplifier davantage les choses. C’est à dire que , « les demandes de documents, les saisies de données se feront en ligne et le système permettra une impression à domicile ou à la CCIT » des documents nécessaires, via TogoCham, simple d’utilisation.

Amine Khalifa Turki, directeur général de -WAY, la société conceptrice de *TogoCham* assure qu’il s’agit de délivrer des documents digitaux et sécurisés au vue des technologies utilisées dans la conception de la plateforme.

C’est un ensemble de services initiaux avec lequel TogoCham démarrera le 1er mars prochain. D’autres services suivront pour alléger la tâche non-seulement aux opérateurs économiques, mais aussi aux cadres de la CCIT, dans leur quête de mieux s’occuper des entreprises togolaises

Midohui Têko