L’une BOSSO Chantal, directrice générale de NSIA-Vie et directrice générale adjointe de NSIA-IARDT et l’autre DJEKET Constant, directeur général de NSIA-IARDT et directeur général adjoint de NSIA-Vie, sont les 2 expatriés ivoiriens installés et exerçant en toute illégalité leurs activités au Togo.

 

 Abus sur abus, mauvais traitements et licenciements abusifs du personnel, telles sont les pratiques auxquelles se livrent les premiers responsables de la compagnie d’assurance NSIA. Ce sont les raisons qui ont réuni ce 31 mai à Lomé, les responsables du Synbank et les journalistes en une conférence de presse. Informé de cette situation, le Synbank qui regroupe en son sein les compagnies d’assurance et les institutions bancaires, a tenu à rencontrer les responsables de la compagnie d’assurance NSIA, qui ont difficilement accepté cette rencontre.

 

Malgré toutes les passerelles à eux offertes par les responsables du Synbank, la direction du travail et le ministère en charge de l’emploi au Togo pour se conformer aux textes et loi du pays, en régularisant leurs activités et en arrêtant les mauvais traitements sur le personnel, les 2 directeurs généraux de NSIA n’en font qu’à leur tête. Leur dernier forfait en date du 29 mai 2019 est de licencier 9 agents pour motifs économiques, alors que les chiffres d’affaires de la compagnie d’assurance NSIA, sont en nette progression chaque année. Il est clair que ces directeurs généraux n’ont aucun respect pour nos textes et nos lois, aucun respect pour nos institutions et nos autorités, aucun respect pour nos compatriotes qui sont employés chez eux. Indigné, le Synbank avec tous ses membres demande qu’il soit mis fin aux activités de ces expatriés au Togo.

Midohui Têko