Kodzo FADU plaide pour l’organisation des élections locales et annonce sa candidature dans la Préfecture d’AGOU  

Reconnu pour sa discrétion, l’homme fait son analyse de la situation sociopolitique actuelle de son pays.
Acteur de la Société Civile Togolaise depuis plus de dix (10) ans, le jeune a acquis auprès de ses aînés des expériences en Gouvernance, Sécurité Humaine et en Développement local. Il a par ailleurs suivi plusieurs formations pratiques et a assisté à des rencontres nationales et internationales dans le cadre de la société civile.
Diplômé en Sociologie Politique et de la communication, Kodzo FADU a des compétences en management de projets de développement et culturel et en entrepreneuriat vert. Il est connu dans le milieu associatif de par son engagement citoyen notamment dans le domaine de la Paix, du vivre ensemble et de l’Environnement.

Son dynamisme lui a permis d’être porté à la tête de la Ligue Africaine des Jeunes Leaders Patriotiques (LAJLP), un mouvement qui regroupe des jeunes africains de divers horizons qui lutte contre l’immigration clandestine et soutien de véritables politiques de développement à la base dans les pays africains.
Approché par notre rédaction, il nous donne sa lecture des évènements sociopolitiques dans son pays et les motivations pour sa candidature aux élections locales en vue.

Tout en saluant les efforts des différents acteurs pour la tenue du dialogue togolais sous l’égide de la CEDEAO afin de trouver une solution durable à la crise qui secoue le pays depuis le 17 Août 2017 , il déplore la lenteur et l’absence d’un chronogramme clair pour la mise en œuvre des recommandations des chefs d’Etats de l’institution sous régionale et lance un appel vibrant à ses aînés pour un sursaut national afin de trouver un consensus pour la mise en œuvre des réformes préconisées. Il souhaite que ces reformes se fassent avant les élections pour une paix sociale et permettre à la jeunesse togolaise qui semble être déjà sacrifiée d’avoir un avenir plus prometteur.

Pour une gouvernance partagée et inclusive, le jeune promoteur de la paix et animateur de l’Initiative Libres Ensemble de l’Organisation Internationale de la Francophonie plaide également auprès des partis politiques à ce qu’ils fassent l’effort pour que les jeunes puissent être fortement représentés aux élections locales prochaines pour leur permettre d’ avoir l’opportunité d’ apprendre et de faire la politique depuis la base et d’ être impliqués dans la gestion de la cité pour un développement inclusif.
Notons par ailleurs que Kodzo FADU a renforcé ses convictions politiques auprès de l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique (USA) au Togo à travers une formation organisée à l’intention des jeunes identifiés capables d’intervenir sur le débat politique.

 

Sa candidature aux élections locales dans la Préfecture d’ Agou, sa préfecture d’origine dont il maitrise mieux les réalités constitue un acte de courage et détermination d’une partie de la jeunesse togolaise qui se bat pour leur émancipation.
Malgré les multiples tentatives des partis politiques pour le faire rallier à leur cause dès qu’il a annoncé sa candidature, le jeune a préféré rester dans son manteau d’acteur de la société civile pour avoir les coudées franches pour mettre ses modestes compétences au service de sa communauté de base. Il soutient que la gestion des collectivités locales et le développement local ne sont pas seulement l’affaire des politiciens mais également d’autres compétences dénudées de peinture politique qui puissent avancés des propositions objectives sans considérations politiques. Sa candidature en est une !

Achiraf Ali