Au nombre de cinq (5) dans le bureau de l’ATJ2E), les membres de cette jeune association veulent impacter positivement l’environnement à travers des actions sur le terrain. Suivant leur profile, chaque journaliste peu importe sa provenance s’engage à mener des activités en vue de réduire les risques liés à la dégradation de l’environnement.

Bureau de l’ATJ2E

Hector NAMMANGUE, Président de l’Association (Vert-Togo)
Gabriel BLIVI, Secrétaire Général de l’Association ( Nouvelle Afrique.com)
Charles KOLOU, Chargé de Communication (Focus Info)
Nicholas KOUDOHA, le Chargé d’Organisation (Planète Ecologie)
Charlie AYIH, le Trésorier (Eartartist.com)

 

Lancement de l’ATJ2E

Les activités humaines sont des sources de pressions sur les écosystèmes et les ressources naturelles avec lesquelles elles interagissent. Ces pressions s’accroissent sous l’influence d’une population plus nombreuse et du niveau de consommation individuelle.

Cela va sans dire que l’état des lieux sur l’environnement et les ressources naturelles à l’échelle continentale fait apparaître indéniablement que la dégradation de l’environnement s’accentue et se manifeste aujourd’hui par des facteurs tels que la perturbation des écosystèmes, l’épuisement des ressources naturelles, l’érosion des sols et de la zone côtière, la perte de la diversité biologique, la contamination des chaînes alimentaires, la pollution de l’atmosphère, de l’eau et des sols, la dégradation du cadre de vie, les inondations récurrentes dans les villes.

Tous ces problèmes liés à l’environnement appellent à des actions urgentes. Et les médias sont appelé à jouer un grand rôle à la protection de l’environnement dans leur mission d’informer, d’éduquer, et de former. C’est dans ce contexte que l’Association Togolaise des Journalistes Engagés pour l’Environnement (ATJ2E) a lancé officiellement mercredi 27 novembre ses activités à Lomé.
L’ATJ2E qui regroupe les professionnels de médias et de la communication s’engage à jouer pleinement sa partition à la gestion durable de l’environnement et à la lutte contre le changement climatique.
Elle se fixe pour objectif de préserver l’environnement, de fournir une information complète, vérifiée et objective sur les grandes questions liées à l’environnement, de former les jeunes élèves, étudiants et journalistes sur la thématique de protection de l’environnement.
A travers, les productions, des supports de communications, émissions radio-télés, des articles, l’ATJ2E entend sensibiliser régulièrement les Togolais sur des actions citoyennes allant dans le sens de la protection de l’environnement.

L’ATJ2E entend travailler en collaboration avec les pouvoirs publics, les Collectivités Locales, réseaux thématique, les Associations et l’ensemble des acteurs œuvrant en faveur de la protection l’environnement.
L’Association Togolaise des Journalistes Engagés pour l’Environnement (ATJ2E) est ouvert à tout professionnelle de médias engagés pour la sauvegarde de l’environnement.

 

Ali Achiraf