Le Parti du Peuple et d’Intégrité (PPI) a tenu une conférence de presse ce 9 juillet 2019 à Lomé pour décrypter l’environnement politique et proposer des solutionspour le bonheur et la prospérité des Togolais.

Une vie équitable pour tous et un rêve de prospérité partagé, c’est la vision du Parti du Peuple et d’Intégrité pour les Togolais. Et pour y arriver, il faut une alternance politique qui doit d’abord commencer dans les rangs de l’opposition « cinquantenaire » et « inefficace ».

Le PPI appele donc au renouvellement de toute la classe politique de l’opposition et à la démission immédiate et inconditionnelle de l’actuel chef de file de l’opposition, Gilchrist Olympio. Selon Zato Kadambaya, représentant du PPI aux États Unis d’Amérique, cette idée de chef de file de l’opposition est montée et mise sur pied par le pouvoir pour diviser davantage l’opposition, qui souffrait d’une inefficacité et d’une improductivité graves.

 » Nous avons une opposition qui a négocié sans succès avec le père Gnassingbé Eyadéma. Aujourd’hui, cette même opposition négocie sans succès avec le fils et peut-être demain, cette même opposition va négocier sans succès avec le petit-fils. Quand un médecin prescrit un médicament pour une maladie et qu’il n’y a pas d’amélioration, c’est le remède qu’on change et non la maladie  »

N’ayant pourtant pas participé aux législatives du 20 décembre 2018, et aux élections municipales du 30 juin dernier, le PPI se veut un parti de tous les changements. Des changements qui pourront améliorer les conditions de vie des Togolais. Il faut que les Togolais espèrent être prospères.

Un nouveau SMIG, une nouvelle forme d’allocation familiale et sécurité sociale, c’est la lutte qu’entend mener le PPI. Un système éducatif et sanitaire digne du 21 ème siècle avec la « mort » de la loi qui force les Togolais à demander d’être Togolais, la fin des mesures de recrutement discriminatoires dans la fonction publique, surtout la limitation d’âge, tout ceci fait partie du plan de prospérité des Togolais que propose le PPI. Il a aussi une vision pour le développement des secteurs industriel et agricole.

Pour rappel, le PPI est porté sur les fonds baptismaux le 5 novembre 2016. Il a 13 représentations sur le territoire national avec 3 autres aux États Unis d’Amérique.

Midohui Têko