La Direction Régionale de la Santé Lomé Commune a organisé ce 29 janvier à Lomé, une réunion de briefing des journalistes sur les Journées de Santé de l’Enfant JSE.

Du 31 janvier au 03 février 2019, se tiendra sur toute l’étendue du territoire national, le premier tour des Journées de Santé de l’Enfant comptant pour l’année 2019.
Pour la survie du couple mère – enfant, un ensemble de services à titre préventif et promotionnel est délivré au cours de ces journées. Il s’agit de donner gratuitement:
– de la vitamine A aux enfants de 6 à 59 mois, pour une bonne vision, une bonne croissance et un développement harmonieux.
– de l’Albendazole aux enfants de 12 à 59 mois, pour un bon état nutritionnel et prévenir l’anémie et les épisodes diarrhéiques
– des vaccins aux enfants de 0 à 23 mois, en prévention des 12 maladies cibles du Programme Élargi de Vaccination PEV. C’est sous forme de rattrapage que ces vaccins seront administrés aux enfants non ou incomplètement vaccinés
– un vaccin contre le tétanos aux femmes enceintes non ou incomplètement vaccinées.

Il est important de savoir que les équipes de vaccination seront installées dans les formations sanitaires ou les lieux publics comme les marchés, les écoles maternelles, les églises et les mosquées. L’appel est lancé aux parents d’y conduire les enfants pour leur prise en charge.

Dans le souci d’atteindre environ 220 000 enfants de 0 à 59 mois lors de ces journées, Dr. Josée Nayo-Apétsianyi, directrice régionale de la santé Lomé-commune (Photo) a relevé les stratégies mises en place :

Au total 112 équipes de vaccination en postes fixes, 154 en postes avancés et 32 en postes mobiles seront déployées, soit environ 300 vaccinateurs et 600 relais communautaires, pour un coût opérationnel de près de 23 millions de francs CFA

Événements spéciaux qui se tiennent à des périodes bien déterminées, les Journées de Santé de l’Enfant ont besoin de l’adhésion de tous pour assurer une bonne santé aux enfants.

 

MIDOHUI Têko