Le ministère du commerce, de l’industrie, du développement du secteur privé et de la promotion de la consommation locale a procédé lundi 4 novembre 2019, au lancement de la 1ère édition de la Semaine du Secteur Privé (SPP) à Lomé. C’est sous la férule du premier ministre Komi Sélom KLASSOU que s’est tenue la cérémonie officielle de lancement, en présence de plusieurs personnalités et des acteurs du secteur privé du Togo.

Semaine du secteur privé au togo 1er édition

 » Secteur privé, moteur de croissance et du développement socio-économique du Togo « , c’est le thème de cette première édition de la Semaine du Secteur Privé, qui sera au coeur des débats et panels tout au long de cette semaine.

Permettre aux entreprises de jouer leurs rôles et faire du secteur privé un partenaire privilégié dans la transformation structurelle et durable de l’économie nationale tel est le but que s’est fixé le gouvernement togolais. Et la semaine du secteur privé va permettre une fois de plus de poser les problèmes et défis du secteur privé, et de rechercher de façon concertée avec l’État, les solutions qui s’imposent. Komi Sélom KLASSOU dans son discours l’a rappelé :

 » Le gouvernement togolais….a initié et revu certains textes de loi en les rendant plus attractifs et compétitifs, à l’exemple du Code des investissements et du Code des impôts. Plusieurs textes réglementaires destinés à favoriser la promotion du secteur privé sont élaborés et se renforcent chaque fois que de besoin « .

Nous pouvons prendre en exemple :

– le décret n° 2017-049/PR du 31 mars 2017, qui institue le Cadre de concertation entre l’État et le secteur privé. Son objectif est de renforcer la confiance mutuelle entre les 2 parties et d’instaurer les conditions d’un dialogue fructueux et permanent, en vue de favoriser le développement des activités économiques.

– le décret relatif à la mise à la mise en place de la cellule du climat des affaires, chargée de procéder à l’amélioration de l’environnement des affaires au Togo.

Des panels d’échanges d’expériences de haut niveau avec plusieurs thématiques vont meubler les 5 jours de la semaine du secteur privé. Pour Kodjo ADEDZE, ministre du commerce, de l’industrie, du développement du secteur privé et de la promotion de la consommation locale, la semaine du secteur privé servira d’outils d’exploration.
[05/11 à 08:05] Métro Damien:  » Cette première édition se propose d’explorer les voix et moyens pour permettre à notre secteur privé de jouer pleinement son rôle de partenaire privilégié de l’émergence de notre pays « .

En rappel, le Plan National de Développement (PND), sollicite l’apport financier du secteur privé à hauteur de 65%. Il est donc plus que nécessaire de le rendre fort et attractif pour « transformer structurellement l’économie, dans l’optique d’une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents et induisant l’amélioration du bien-être social », selon Germain MEBA, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo.

Midohui Têko & Ali A.