La concertation entre le gouvernement et les syndicats de l’éducation n’a toujours pas trouvé un terrain d’entente. Les discussions poursuivies ce jeudi 11 janvier à la primature ont été encore projeté dans la semaine prochaine.

Selon le chef du gouvernement Komi Selom Klassou un comité se réunira pour réfléchir sur les revendications réelles des enseignants.

Cette rencontre a réuni plusieurs syndicats de l’éducation publics comme privés aussi confessionnels (CSET, CNTT CSTT USET GSA…).

Salaire des enseignants catégorie  A2

A l’ordre du jour, il était question de trouver une solution aux grèves répétitives qui prennent source aux revendications sur les conditions de vie des enseignants au togo. Ces enseignements réclament entre autres le statut particulier de l’enseignant, l’augmentation des primes de rentrée et de bibliothèque, la restitution des prélèvements aux salaires des enseignants etc.

Le premier ministre a pour sa part réitéré l’engagement du gouvernement à poursuivre les discussions et rassure les syndicats de l’éducation qu’à l’issue de cette nouvelle rencontre une solution sera trouvé.

Il a par ailleurs fait une projétions de l’évolution de la situation du salaires réel des enseignants depuis quelques années jusqu’en 2017.

Le graphique en (photo) le confirme.
Pour Atsou Atcha, coordonnateur nationale de la CSET, il souhaite vivement que le gouvernement leur donne une date claire et non des reports sur reports sur leur plate-forme revendicative.

Achiraf Ali