Cette scène se déroulait à moins de 24 heures du grand derby Togo Vs Benin comptant pour les dernières journées des éliminatoires can Égypte 2019. C’était vraiment une ambiance électrique qui a régné hier au moment où  les éperviers étaient attendu à monter dans leur bus après reconnaissance de leur équipe au niveau de la CAF comme cela se fait avant le match. Malheureusement le chauffeur qui devrait ramener les éperviers avait disparu et se révélait introuvable. C’est là que la peur a commencé avec agitation au niveau du staff et des supporters. Que s’est il réellement passé, une source nous fait le récit de l’histoire…

 

Vos réactions prouvent combien nous sommes attachés à nos éperviers et à notre nation. C’est pourquoi je me fais le devoir de vous expliquer l’incident et donner quelques réponses pour les supporters.

Pour l’incident : c’est juste que le chauffeur qui était avec l’équipe à l’intérieur du stade a dû sortir sans prévenir parce que son second se sentait mal et voulait se soulager. Ils ont pris trop de temps et étaient inaccessibles. On a commencé à les chercher à 20 mn de la fin, heure à laquelle le bus devait être positionné pour le retour. Les Beninois n’en sont pour rien. Les éperviers sont montés dans le bus de 30 places qui nous a été affecté depuis hier et qui a servi même au transport d’une partie de la délégation de l’hôtel au stade. Il était du convoi et n’est pas venu d’ailleurs pour pallier à l’absence du conducteur.
Pour les supporters, bien que l’entrée soit gratuite le commissaire a exigé les tickets d’entrée. Nous aurons 4000 ce dimanche à 10h pour nos supporters. La distribution se fera au stade devant la porte E5. Le stade ouvre à partir de 12h. Ceux qui viennent de Lomé seront escortés de la frontière au stade. Il est prévu déjà des éléments de la gendarmerie togolaise parmi eux pour les canaliser et suivre si les beninois respectent leur engagement. Il en sera ainsi pour le retour pour l’escorte. À la fin du match nos supporters attendent sur place dans les tribunes jusqu’à ce que la sécurité soit prête à les faire sortir.
L’heure est à une union d’esprit autour de l’équipe. Le moral des joueurs est bon. Dieu bénisse le Togo pour une victoire.

Source Cdt Atekpe & la rédaction