La Vente en détail des cigarettes est interdite en Afrique et plus particulièrement au Togo.

ANCE-TOGO, Photo de Famille avec les journalistes 

Le tabac par sa consommation constitue un problème de santé publique majeur et une menace sérieuse pour le développement des pays du monde entier. Malheureusement les compagnies de tabac négligeant l’ampleur des dangers font fumer autant de gens possible. l’Afrique faisant parti de la cible de ces entreprises, il urge dès lors que les décideurs de chaque pays trouvent des solutions idoines pour réduire considérablement la consommation au niveau de leur population.

Ance en conférence de presse

Dans une étude menée dans la capitale de 10 pays d’afrique (Burkina Faso, Cameroun, Tchad, Cité d’ivoire, Ghana, Kenya, Niger,Nigéria, Ouganda, et Togo)par l’Alliance pour le contrôle du tabac en Afrique (ATCA) avec le soutien de Campaign for Tobacco-free Kids et l’association des organisations de société civile à l’instar de l’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement (ANCE-Togo), il a été observé sur un échantillon de 78 détaillants visités, 530 paquets de cigarettes ouverts.
Parmi les dix pays ayant fait objet d’enquête, 7 pays malgré la signature de la loi interdisant la vente en détail de ces cigarettes continuent par mener cette pratique illicite.

Toujours selon l’enquête, les résultats montrent que 100%des points de vente enquêtés vendent la cigarette en détail.
Les destinations touchées son les lieux de rassemblement des jeunes tels que les centres commerciaux,les cinémas et les magasins de jeux.

Alors, pour une résolution durable et pour une réduction nette de la consommation au niveau des populations, des pays d’afrique ont signé l’interdiction des ventes en détail.
La conférence de presse organisée mercredi 18 avril par ANCE-TOGO avec pour conférencier ODJI Kokou clément, juriste, coordonnateur du projet de lutte contre le tabagisme s’inscrit dans la dynamique d’encourager les pays signataires comme le Togo à mettre en oeuvre cette loi afin d’écarter cette couche considérable des dangers liés à la consommation du tabac( cancer, maladie cardiaque…) et par ailleurs décourager les jeunes qui se jettent dans l’expérimentation avec des bâtons de cigarettes achetés à 15f ou 25 francs CFA.

Achiraf Ali