Catégories

LayerSlider encountered a problem while it tried to show your slider.Please make sure that you've used the right shortcode or method to insert the slider, and check if the corresponding slider exists and it wasn't deleted previously.
23 janvier 2021

Togo-Santé/ L’OOAS recommande qu’après avortement, place aux moyens contraceptifs

Améliorer la qualité des soins et encourager l’utilisation des contraceptives sont l’une des bonnes pratiques à travers lesquelles les acteurs du comité de Passage à Grande échelle sont en renforcement de capacités, une formation ouverte le lundi 17 Juillet à Lomé.

Le taux de fécondité par femme au Togo est estimé à cinq(5) enfants par femme, ce pendant ce taux est frappé par un taux alarmant des  décès de ces femmes en voisinant 400 pour 100 mille  enfants naissants et 27 à 30 /1000  enfants meurt après accouchement

Cet atelier initié par l’organisation Ouest Africaine de la Santé(OOAS) en collaboration avec le ministère de la santé et de la protection sociale du Togo,  vise à former les membres du PAGE et les autres acteurs nationaux en matière de réplication ou de passage à grande échelle des bonnes pratiques prioritaires sur base de l’engagement des pays.

Les bonnes pratiques relèvent de tout ce qui est procédés, protocole, processus, approche institutionnelle du niveau central, du niveau décentralisé pouvant servir et  mettre en œuvre de façon efficace et efficience les programmes de santé.

Pour le cas du Togo, l’une des bonnes pratiques sélectionnée est les soins après avortement. Elle consiste à une planification familiale pratiquant des méthodes contraceptives. C’est « une bonne pratique »a indiqué Dr. Keita Namoudou spécialiste en santé des soins publiques à l’OOAS qui pense par ailleurs que ces pratiques qui au départ étaient pilote dans certaines localités seront beaucoup plus renforcées et étendues à grande échelle après les cinq (5) jours de formation.

Le Togo n’est pas le seul pays bénéficiaire de ce renforcement de capacité du comité des membres du PAGE, il y a également le Burkina Faso, la Gambie, et le Mali qui suivent au même moment cette initiative de l’OOAS en matière de bonnes pratiques des programmes de santé.

 

Achiraf Ali

Contact : (00228)90412900/Email : alachi1er@gmail.com

Visits: 647
Likez et Abonnez-vous à la Chaîne YouTubeCliquez ici
+